Nous contacter

Le cabinet se tient à votre disposition pour toute question.

Bureau principal | 7, Place Rabelais | 18000 Bourges 
Bureau secondaire | 17, rue Cadet | 75009 Paris  
Tél. : 09 81 41 98 28
Fax : 09 81 40 41 33
TOQUE K0098

E-mail : contact@tondu-avocat.fr

 

Applicabilité du Barème de la Gazette du Palais 2020 devant les Juridictions Judiciaires

Une femme, âgée de 39 ans au moment des faits, a été victime d’un accident de la circulation alors qu’elle était piéton, impliquant un véhicule assuré auprès de la GMF. 

Une expertise amiable a alors été mise en place afin d’évaluer ses préjudices corporels. 

Le médecin conseil mandaté à cette fin a déposé son rapport définitif le 16 décembre 2008.

Sur la base des conclusions du rapport, la victime, son époux et son fils ont assigné la compagnie d’assurance du conducteur impliqué dans l’accident afin de solliciter la liquidation judiciaire et définitive de leurs préjudices. 

Lire la suite

Responsabilité d’un chirurgien en cas de retard dans la prise en charge des complications postopératoires

Le 7 juillet 2011, une femme a été hospitalisée au sein de la Clinique de la Chataigneraie à BAUMONT dans le Puy-de-Dôme où un chirurgien spécialisé en gynécologie-obstétrique a pratiqué, le jour-même, l’ablation de deux polypes par hystéroscopie (endoscopie de la cavité utérine). 

Dans les suites immédiates de l’opération, la patiente a été victime de douleurs, de nausées et de ballonnements, qui ont justifié une surveillance et le report de sa sortie, prévue le jour-même de l’intervention chirurgicale.

Lire la suite

Indemnisation du préjudice moral de l’enfant à naître

A la suite d’un accident de la circulation survenu le 22 mai 2016, la conductrice à l’origine de de celui-ci a été déclarée coupable du délit d’homicide involontaire par conducteur de véhicule terrestre à moteur sous l’emprise d’un état alcoolique et de conduite d’un véhicule à vitesse excessive.

La victime étant décédée dans l’accident, son épouse s’est alors constituée partie civile en son nom personnel et en qualité de représentante légale de son fils, né après le décès de son père.

Lire la suite

Propriétaire d’une chose dangereuse : Renforcement des conditions de transfert de la garde

L’article 1242 alinéa 1 er du Code civil (Ancien article 1384 alinéa 1 er ) dispose que :

« On est responsable non seulement du dommage que l’on cause par son propre fait, mais encore de celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l’on a sous sa garde ».

Pendant de très nombreuses décennies, cet alinéa était dépourvu de toute valeur juridique particulière et était surtout conçu comme un texte de transition entre la responsabilité du fait personnel, organisée aux articles 1240 et 1241 du Code civil (Anciens articles 1382 et 1383), et les cas spéciaux de responsabilité du fait d’autrui et du fait des choses.

Lire la suite

Rappel des règles de calcul du préjudice économique du conjoint survivant

Une patiente est décédée à la suite de la réalisation d’une coronarographie.

Les ayants droit de la patiente décédée ont alors saisi la Commission de Conciliation et d’Indemnisation des Accidents Médicaux territorialement compétente, laquelle a rendu un avis imputant le décès de celle-ci à la survenue d’un accident médical grave non fautif indemnisable au titre de la solidarité nationale par l’ONIAM.

L’offre d’indemnisation formulée par l’ONIAM étant insuffisante, l’époux de la patiente décédée, agissant tant en son nom personnel qu’en qualité de représentant légal de leur fille mineur, a assigné celui-ci en indemnisation de leurs préjudices devant le Tribunal de Grande Instance territorialement compétent.

 

Lire la suite

Bureau principal | 7, Place Rabelais | 18000 Bourges

Bureau secondaire | 17, rue Cadet | 75009 Paris 

Tél. : 09 81 41 98 28 | Fax : 09 81 40 41 33 | TOQUE K0098

contact@tondu-avocat.fr